Le Laos est ouvert au tourisme depuis une vingtaine d’années seulement. C'est une destination encore authentique, et si la progression du tourisme est forte, le Laos reste une destination confidentielle.


 

Son patrimoine est tout autant naturel (pays de hautes montagnes, de vallées bordant de nombreux fleuves et rivières), culturel (deux sites sont classés au Patrimoine de l'Humanité) et humain (c'est la plus forte diversité ethnique d'Asie du Sud Est).

 

 

Ses points forts sont :



- la ville de Louang Prabang, classée depuis 12 ans au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco. 
Remarquée pour son architecture civile unique, sa situation géographique exceptionnelle (une péninsule), et son incroyable réseau de mares et d'étangs, dans lesquels les habitants pratiquent encore la pêche.

 


- le site du Vat Phou, classé également au Patrimoine Mondial de l'Humanité : site pré-angkorien, qui constitue une excellente transition à la découverte d'Angkor.

 


- le Mékong, la Mère des Eaux, l'un des plus grands fleuves d'Asie : trait d'Union entre les pays de l'ancienne Indochine, la Thaïlande, la Birmanie et la Chine. Le fleuve est très encaissé dans le nord du pays, parfois bordé de falaises karstiques abruptes. De nombreux villages sont installés sur ses berges: la « Mère des Eaux » est en effet une voie de communication très fréquentée depuis des millénaires. Toute une vie s'est organisée sur son cours.
Navigable dans le nord et dans le sud, il offre la possibilité de faire de très belles croisières.

 


- un cheptel d'éléphants sauvages et domestiques encore important, bien qu'en danger. L'éléphant occupe une place importante dans la culture lao, et joue encore un rôle dans l'économie des villages. De nombreux petits camps d'éléphants offrent l'opportunité de faire de jolies balades en forêt, ou, pour les "fans", des treks de deux ou trois jours.

 


- la plus grande diversité ethnique de l'Asie du Sud-Est : Hmong, Khamu, Lantène, Akkha, Yao ...    plus d'une centaine d'ethnies préservées par une géographie de hautes montagnes. L'occasion de promenades à pied en pleine nature, et de rencontres inhabituelles.

 


Un véritable dépaysement et une immersion dans une époque révolue où tout fonctionne au ralenti.

 

 

L’ancien Royaume du Million d’Eléphants, devenu République Démocratique Populaire Lao en 1975, s’ouvre au tourisme depuis le début des années 1990. Bien que chaque année, de plus en plus de voyageurs passent les frontières du Laos, ce pays demeure préservé du flot de touristes qui inonde la Thaïlande. Continuons à découvrir le Laos en préservant sa différence et son charme. 

 

 

Géographie :

 

Le Laos s’étend sur une surface de 236.000 Km2 et sur une longueur de plus de 1000 Km. Il est délimité au nord par la Chine, au nord-ouest par le Myanmar, à l’ouest par la Thaïlande, au sud par le Cambodge et à l’est par le Vietnam. Il est le seul pays de la péninsule indochinoise à ne posséder aucun débouché sur la mer. Seule voie fluviale, le Mékong traverse tout le pays et sert de frontière naturelle avec la Birmanie et la Thaïlande. Navigable toute l’année malgré de nombreux écueils, il est le poumon du pays. La presque totalité des terres cultivables se situe sur ses rives.

 

 

Climat :


De mai à octobre, vous êtes en période de mousson; prévoyez k-way ou parapluie. De novembre à mai, c’est la saison sèche; n’oubliez pas chapeau et crème solaire. Par contre, en décembre, janvier et février, une petite laine n’est pas de trop, matin et soir, particulièrement au nord du pays, qui, à cette période, connaît de fortes amplitudes de températures dans la journée.

 

 

Population :


Le Laos est le pays le moins peuplé d’Indochine, avec un peu plus de 6 millions d’habitants, soit 25 habitants au km2. Plus de 80 % des Laotiens vivent à la campagne. Le Laos, d’un point de vue démographique, est le pays dont la moyenne d’âge est la plus basse de l’Indochine. Ses habitants aiment se nommer Laos plutôt que Laotiens.

 

 

Politique :


Le Laos est une république socialiste avec un parti unique, le parti révolutionnaire populaire lao. Le président Lao depuis 2006 est Choummaly Sayasone et le premier ministre est Thongsing Thammavong depuis 2010.